Les résolutions de la nouvelle année

C’est le bon moment pour prendre un nouveau départ. Et de prendre les décisions qui vont avec.

Et c’est parti pour arrêter la cigarette, pour s’inscrire à la salle de sport, pour essayer de manger mieux, d’apprendre à jouer d’un nouvel instrument,etc…

Et puis au bout de quelques semaines, ces résolutions s’effritent. Jusqu’au moment ou il faut bien faire le constat que l’on n’a pas réussi malgré la motivation de départ.

95 % des résolutions n’iront pas à terme. C’est dommage mais c’est ainsi. C’est statistique. Ce n’est pas votre échec mais juste un défi avec des freins que vous n’avez pas vu venir. Même si vous étiez certain que vous alliez réussir. Il y a eu des blocages qui sont intervenus petit à petit. C’est insidieux et progressif mais c’est le lot de la grande majorité des personnes.

La question est donc : existe-t-il une chance d’arriver à réussir ces bonnes résolutions. La réponse est oui. Mais avec de la volonté et surtout des conditions : ne pas être trop ambitieux, annoncer ses défis à son entourage, ne pas sous-estimer les efforts à faire, mesurer les progrès et se féliciter.

Les conseils

Il y a des personnes qui réussissent leurs résolutions. Et c’est plus facile lorsque l’on a des astuces qui permettent de réussir. Donc voici plusieurs petites astuces qui vont booster votre volonté et vous aider à aller au bout de vos résolutions.

conseil 1

Il faut savoir définir des défis que vous saurez réaliser et pas ceux dont vous rêvez. Car généralement, cela demande beaucoup de volonté, ce que vous n’avez pas. Soyez raisonnable dans vos choix. Vouloir arrêter de fumer en 6 mois alors que l’on fume depuis 20 ans plusieurs paquets par jour, cela est très difficile. Donc procédez petit à petit. Dit autrement, réduisez votre consommation d’une cigarette le premier jour, puis d’une autre le jour suivant etc.. Lorsque cela devient trop difficile, arrêtez de réduire la consommation et stabilisez la situation. Exemple : vous fumiez 25 cigarettes par jour. Au bout de 10 jours, vos n’en fumez plus que 15. Si c’est trop difficile de réduire plus, restez à 15 cigarettes quelques jours puis recommencez à baisser lorsque vous êtes prêts. C’est plus long mais cela comporte beaucoup plus de chances de réussite. Si vous pensez que des patchs ou une cigarette électronique peuvent aider, n’hésitez pas. Si votre défi consiste à reprendre le sport ou à apprendre à jouer d’un instrument de musique, c’est pareil : il faut avancer à petits pas. Et lorsque vous en avez marre, stabilisez le niveau. Puis redémarrez.

conseil 2

Il faut annoncer à ses amis le défi : c’est l’aspect social qui est important ici. On a du mal à vivre un échec. Mais c’est encore plus dur lorsque cet échec est partagé avec d’autres. Attention : il s’agit de demander leur soutien et pas seulement les moqueries. Il est important que les autres vous challenge mais il faut aussi recevoir du soutien. Et n’oubliez pas de les tenir au courant de vos avancées.

conseil 3

Ces défis sont des changements d’habitudes or il est difficile de changer ses habitudes. Cela va demander plus d’effort que vous ne le pensez pour une bonne raison : une habitude, c’est très confortable pour votre cerveau. C’est une routine qu’il ne veut pas remettre en cause car le cerveau adore les routines. Le truc : il faut changer une habitude par une autre. Vouloir arrêter une habitude sans en mettre une en face est le moyen le plus certain d’aller à l’échec. Ce que la plupart des personnes ne savent pas. Donc trouvez une activité de substitution. Une seule condition : il faut que la nouvelle habitude vous procure du plaisir pour compenser celle que voulez changer. Ça marche à tous les coups.

conseil 4

Se faire un retour régulier de l’avancement de votre projet. Et savoir se récompenser lorsque les progrès sont suffisamment important. Pourquoi se récompenser : parce que personne ne le fera à votre place et aussi parce que cela fait du bien au moral.

Suivez vos progrès sous deux formes :

  • 1) coloriez votre calendrier chaque jour que vous avez réalisé une action. Vous mesurez visuellement votre persévérance. C’est de l’auto-motivation efficace.
  • 2) Mesurer les progrès : ici, vous mesurez les résultats.  Vous allez ainsi voir les avancées et les progrès réalisés. C’est aussi cela qu’il faudra partager avec vos amis.

Ces conseils simples seront des leviers pour vous aider à réussir vos défis. Simples et très efficaces.

Et lorsque la nouvelle habitude est prise et qu’il ne s’agit plus de revenir en arrière, alors c’est gagné.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posted by: Eric PEPIN on Category: Non classé