Volonté et santé

On parle souvent de la volonté comme étant un élément important de la réussite de toute chose. Mais quelle est la relation entre la volonté et la forme physique ?Si la volonté dépend de son état de forme, la réciproque est aussi vraie.

La volonté est aussi nécessaire lorsqu’il faut prendre la décision d’aller se coucher. Pas aussi simple. Combien de fois aller vous vous coucher au premier bâillement ? Rarement n’est ce pas ? Il faut regarder la télévision jusqu’au bout de l’intrigue, ou finir son livre, ou autre d’ailleurs. Or le bâillement est le signe naturel d’aller se coucher. C’est votre corps qui vous le demande. Mais nous ne l’écoutons plus. Et le lendemain, on se demande pourquoi on est fatigué ! Et aussi pourquoi on a aussi peu de volonté. C’est évident, et pourtant, on a beaucoup de mal a changer ses habitudes.

Les deux sont dépendants et il convient de soigner les deux pour être en pleine possession de ses moyens.

La volonté est une réserve que l’on peut utiliser tout au long de la journée : plus facilement le matin mais plus la journée avance et moins on a de volonté. Il est donc nécessaire de recharger les batteries et pour cela, un seul moyen : se reposer.

Il y a deux forme de repos : soit en dormant, soit en changeant son état mental.

Le repos

C’est le moyen que l’on utilise toutes les nuits pour recharger les batteries de son corps : les muscles et le mental. C’est la même chose lorsque l’on fait des siestes. Encore faut-il dormir suffisamment. Au moins 8 heures pour recharger totalement ses réserves. Chaque nuit d’une durée inférieure ne remplit que partiellement vos réserves. Et si votre nuit est trop courte, vous allez passer la journée à lutter contre le manque de sommeil, votre volonté est alors utilisée uniquement pour votre survie de la journée. Chaque décision importante est repoussée au lendemain, perdant ainsi un temps précieux.

Changer son état mental

Lorsque l’on reste concentré longtemps sur un sujet, il arrive que la volonté s’en aille. Et plus le travail est difficile, plus il est délicat de rester concentré longtemps; Dans ce cas, une seule solution : arrêter ce que l’on fait pour retrouver cette volonté si nécessaire. Il y a plusieurs méthodes possibles.Le plus simple consiste à trouver le coin de pelouse le plus proche et d’aller y faire un tour. Sortir de son bureau pour aller prendre l’air.

Si ce n’est pas possible, il vous reste une solution : se relaxer dans son bureau. Encore faut-il être certain de ne pas être dérangé pendant ce temps là. 5 minutes suffisent.

Recherches utilisées pour trouver cet article :anything

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posted by: Eric PEPIN on Category: Non classé